La Curée

Quelle ne fut pas ma surprise ce jour en ouvrant l’habituel courrier électronique de Copains d’Avant, de découvrir que le prêtre qui m’a fait faire le plus de cauchemar dans ma vie s’y était inscrit !
Point de nouvelles racoleuses ici, n’y comptez pas, vous connaissez mon habituelle sobriété dans les propos …

Non, juste un souvenir, en cours de cathé en 5è2. Nous sommes mercredi matin, je suis mal réveillé, dans la salle de classe tout au fond de la cour (si, après la salle de techno et celle de musique). Le prêche habituel du curé le plus jeune ordonné en France en 1988. Un truc moralisateur, qui nous passe au-dessus. Globalement, il parle, il parle, mais tout le monde s’en fout.

Il n’empêche que l’on est debout. La parole de Dieu ne s’écoute pas avachi sur une chaise, voyons.

Sauf moi, à ce moment là. Il vient de dériver sur l’homosexualité. Et à notre âge, ça bouge, ça bouge, les hormones. Et mon parcours personnel sur ce point n’en est qu’à ses balbutiements. Nuits blanches et questions sans réponses, je dois dire que j’ai tendance à me raccrocher à tout ce qui pourrait en parler, s’en rapprocher, m’éclairer, me renseigner.

Les curés, c’est comme les politiques, plus ils parlent, et plus ils s’écoutent parler. Mais là, il vient de développer une intéressante théorie. Je suis toujours le seul à écouter :

« si vous pensez que vous êtes homosexuel (le), il faut m’en parler, ce sont des tendances qui se guérissent, il faut absolument que vous m’en parliez pour ne pas vivre avec cela ».

Ce n’est que 5 ans plus tard que je devais tomber par hasard sur « juste une question d’amour » et sur une scène d’amour qui devait me laisser vidé, triste, exsangue, déprimé, quasi inconscient de ce que la situation n’était pas aussi désespérée qu’elle l’était.

Tu vois Diego, finalement j’en ai vécu de l’homophobie, pas tellement dans ma vie de tous les jours, petit bourgeois parisien que je suis. Mais celle-là, cette phrase, m’a empêché de dormir de longues nuits, et j’y repense encore très souvent.

Est-ce que cette homophobie là, celle qui participe à la perte de confiance d’un être humain sur plusieurs années (voire toute sa vie), est pire que celle que pourrait subir n’importe qui au travail, en cherchant un appartement, en famille ? Je ne saurai le dire.

L’important peut-être avec l’homophobie, c’est d’en parler, pour que les uns puissent dire ce qu’ils ont vécu, et que les autres arrêtent de penser que tout a été gagné avec le Pacs, car rien n’est fait, et tout est à faire, et que bon après tout ils ont déjà eu le mariage gay ils vont pas nous faire chier non plus avec l’adoption et pourquoi pas qu’ils auraient le droit de s’embrasser dans la rue en plus ?

Alors puisque tout ceci ne se fera que si les choses sont dites, qu’elles le soient  : le curé en question, c’est Pierre Cabarat (qui à mon sens s’écrivait avec deux B mais Scoutopedia confirme), au collège Notre-Dame des Aydes de Blois. M’enfin bon, c’est loin maintenant. Surtout pour eux. Moi ça me paraît hier.

14 digressions ↓

digression n°1 par The King Lucky Boy
le 8 décembre 2009 à 19 h 03

Ouhhh là, un sujet qui parle de curé, d’homosexualité, d’homophobie, de scout, et même de petit bourgeois parisien, c’est risqué…
Et en plus cela fait très « réflexion philosophique » parfois je trouve, très « GK » ;-)

PS : le bogosse de la semaine me fait peur à chaque fois que j’ouvre ton blog, tu veux pas le remplacer par une belle pin-up pour changer un peu

digression n°2 par Bastoche
le 8 décembre 2009 à 22 h 55

Doux Jésus, s’il tombe sur ton blog, il va en faire une crise d’apoplexie … et surtout s’il s’aperçoit qu’on est assez nombreux, en plus …

De quoi sortir son eau bénite de secours !

digression n°3 par joss
le 8 décembre 2009 à 23 h 06

Moi j’étais en 4è. Ce n’était pas un prêtre, c’était un couple deux jeunes retraités qui venaient rencontré chaque classe pendant une demi journée pour un cours d’éducation sexuelle. Elle a dit que l’homosexualité n’était pas normal, que c’était le résultat d’une grande souffrance, que ça ne « devait pas être ». Ce jour là j’avais pris ma décision : je ne serai pas homosexuel. Il m’a fallu 10 ans.

Parfois je me dis que je pourrais écrire à mon collège (ou sinon, j’en parlerai plus modestement sur mon blog…)

digression n°4 par CW
le 9 décembre 2009 à 2 h 15

@CDDB : ce que vous dîtes là, jeune homme, est finement observé…

digression n°5 par Cédric Darval de Bayen
le 9 décembre 2009 à 22 h 05

@ the KLB : tu veux pas que je perde tout mon petit lectorat non plus ?
@ Joss : comme je te l’ai dit par mail je n’avais absolument pas pensé à cela. Mettre la page sous pli et lui envoyer? Qu’est-ce que je risque ?
@ bastoche : oui, mais est-ce que ça servirait à quelquechose ? Cela changerait-il ses opinions étroites?
@ CW : tu trouves aussi !

digression n°6 par CW
le 10 décembre 2009 à 0 h 05

Oui : je peux raconter ma blague sur le peut-on rire de tout ? Non, je suppose, lol…

digression n°7 par Barrette
le 10 décembre 2009 à 11 h 35

Si j’étais toi, je l’enverrais…

digression n°8 par Cédric Darval de Bayen
le 10 décembre 2009 à 11 h 38

@ CW : non on est pas au pmu ici lol
@ barrette : j’ai cherché son mail sur le web une heure hier, introuvable… Je crois que je vais envoyer une copie par courrier, je connais l’adresse par coeur lol

digression n°9 par Barrette
le 10 décembre 2009 à 13 h 39

Le même discours a été fait à Sainte Marie, ce qui m’avait valu de me faire mettre à la porte par Mlle Joly lorsque j’avais protesté…

digression n°10 par Jonathan D.
le 10 décembre 2009 à 15 h 38

Dis donc, tu ne devais pas te déconnecter un peu de la vie virtuelle ? Allez, cesse de bloguer (sauf pour parler de Copenhague lol), repose toi et profite des soirées sympas à venir ;)

digression n°11 par Cédric Darval de Bayen
le 10 décembre 2009 à 17 h 28

@ barrette : je la copie? Lol
@ jomathan : je peux TOUT gérer lolTOUT gérer lol TOUT gérer lol TOUT gérer lol TOUT gérer lol TOUT gérer lol

digression n°12 par Cédric Darval de Bayen
le 11 décembre 2009 à 9 h 34

C’est parti : ici

digression n°13 par Al West
le 11 décembre 2009 à 14 h 01

@ CDDB : il va faire une syncope quand il va voir comment le symbole de l’arche d’alliance est détourné sur ton gueublo (mais la colonne de droite, bannière en question et bogosse compris, ne figurent pas sur le courrier que tu vas lui envoyer).

Amicalement.

Al.

digression n°14 par Cédric Darval de Bayen
le 11 décembre 2009 à 17 h 16

En fait, j’ai imprimé juste la première page et la colonne de droite s’imprime sur la 6ème page après les commentaires.
Je me suis dit que de provocation point trop n’en faut, si j’ai une infime chance d’aborder le fond du sujet, autant rester le plus calme possible sur la forme…

Digresser en toute tranquillité ...