Pour tous ?

Je vis une sale période. Une période faite de doutes, d’emmerdes, de vraies emmerdes. Pas une énième période de déprime ou tout le monde sourit en haussant les yeux au ciel. Ah, CDDB et ses questionnements existentiels !
Non, une vraie période où j’épuise mes amis, je souffre au sens propre, de façon aiguë, et j’ai un peu de mal à trouver la porte de sortie. Au delà de deux gros soucis vraiment importants, ceux qui te font perdre le sommeil, se superpose bien entendu une foultitude d’énervements divers et variés, et quand tu ne dors pas, tout va vite assez mal.
Il y a une chose par contre sur laquelle je ferai bien un épanchement darvalien, qui vous fera sans doute sourire, que certains trouveront intéressants et d’autres ridicules. Ne m’en voulez pas, si j’ai le courage de parler de quelquechose sur ce blog c’est que je vais un peu mieux.
Je suis incapable de m’épancher auprès des gens sur ces sujets importants (à part les 4 qui recueillent tout, et ils morflent,…) donc je vais faire dans le typique darvalien, en souhaitant que cette envie soit témoin d’une barre qui se redresse durablement vers un avenir souriant.
Allez, on y croit [pleure]

20120708-230908.jpg

Depuis la gay pride – à laquelle je n’ai pu assister – Dominique Bertinotti a reparlé de l’engagement numéro 31 du programme de François Hollande sur le mariage homosexuel. Mariage pour tous étant plus joli, mais mariage homosexuel recouvrant quand même une réalité que le débat parlementaire, journalistique et PMU-esque ne nous épargnera pas.
Depuis sa prise de poste, Dominique Bertinotti en parle, donc, du mariage et de l’adoption, mais c’est véritablement avant la pride qu’elle a précisé le calendrier allant vers une adoption au printemps 2013, si j’ai bien lu.

Soit.

Cette semaine, j’ai lu cela, et cela.

J’ai discuté notamment avec Cousin Adoré, réceptacle de mes angoisses névrotiques et alcoolisées, et en finissant la bouteille de rosé pamplemousse, avant d’attaquer un château Ligondes***, je m’écriai, avec la mesure et la distance affective qui me caractérise si souvent « putain, on va morfler pour le mariage et l’adoption, ça va être sale, super sale ».

Comme nous sommes différents bien qu’identiques, et comme son appétence pour la gauche de la gauche fait de lui un dangereux socialo-communiste (que je ne suis pas, je précise à l’attention de mes amis de droite avec qui je me suis brouillé pour les élections), Cousin Adoré avait l’air de me trouver quelque peu pessimiste. Notez bien que ça ne me surprend pas, TOUT LE MONDE ME TROUVE PESSIMISTE. (Mais c’est encore la meilleure manière d’avoir raison).

Bref, j’ai durement pris conscience ce week-end, déjà parce que Cousin Adoré à fini par paniquer lui aussi en lisant ça, qu’il faudrait compter nos abattis et baisser la tête car les merdes vont voler très bas au moment du dépôt de la proposition de loi.

Au-delà de ces considérations, de tout ce que l’on va nous expliquer sur la nature, l’ordre naturel, Dieu, le caca, la façon de s’enculer comme des clébards, et notre penchant incontesté pour l’immuno-déficience acquise, je trouille quand même un max.

La campagne à été dure. Je ne suis pas un grand militant, mais en tant que traître à la cause de droite je me suis pas mal frité avec plein de gens, et parfois tu t’aperçois que tu as des valeurs super-opposées (ce que Cousin Adoré ne connaît pas, car il évolue dans un milieu essentiellement socialo-communiste ^^).

Alors, ce mariage Homo, ça va me faire mal. Mal parce qu’il va falloir avaler des couleuvres avec ceux qui adorent les homosexuels, mais qui pensent qu’il faut un papa et une maman, le tout sous une couche de catholicisme bien pensant.
Mal parce que l’on va encore se faire insulter et que je suis terriblement sensible à ce genre d’arguments, arrivant justement à un âge ou je n’ai jamais autant ressenti mon anormalité en ce sens qu’elle devient sociale et témoigne de mon mode de vie, de mon incapacité à procréer, à faire des projets, à servir à quelquechose.
Mal parce que, je le sais, je serai intraitable avec les arguments fallacieux, je serai insupportable avec les bien pensants, je serai méchant et je n’aurai pas peur de foutre un dîner en l’air pour un connard rétrograde.

Alors oui, ce mariage et cette adoption vont être très sales, voire totalement dégueulasses. Mais après, on aura fait le tri, compté nos amis, assumé nos valeurs, et quelque part amélioré celles de la société française.

C’est comme quand un type est doué pour te tripoter la prostate, c’est chelou au début, mais ensuite tu ne penses plus qu’à le supplier de continuer.

Ça va être bien, oui, après. En attendant, j’ai très peur, vraiment.

*** : oui, on s’en fout, il faisait beau, c’était le seul jour d’été de juillet, on buvait comme des cagoles, faites pas chier.

PS : Noël en photo, parce que je pense irrémédiablement à ce livre abominable et gerbant qu’il a édité après le mariage de Begles, qui n’était pas un mariage.
Le recueil de lettres d’insultes que j’y ai lu, car il les a toutes publiées, m’a fait penser que ça serait très long, avant de pouvoir y avoir droit. Ça a été long.

10 digressions ↓

digression n°1 par Monsieur AWA
le 8 juillet 2012 à 22 h 41

Tu nous parles d’une guerre, tout simplement, dont nous avons pour certains choisi d’être les soldats. Plus dur est le combat, plus belle est la victoire.

digression n°2 par cousin adoré
le 8 juillet 2012 à 23 h 34

Si je conteste la pseudo obédience front-de-gauchiste de mes amis (je fréquente tous les bords !), j’approuve le reste, et crois de plus en plus à ta prédiction : ça risque de déraper pendant les débats à l’Assemblée.
Dedans et surtout dehors.
Il va falloir se replonger dans l’argumentation face à des questions d’un autre âge…

Allez, on se détend et on bois du rosé-pamplemousse pour oublier.

digression n°3 par Pédro Torres
le 9 juillet 2012 à 7 h 32

Mon Cédric,
Le mariage est une guerre que je vais affronter argument contre argument et je n’aurais pas peur d’affronter les critiques. D’une part on les connaît, tu les as cité, elles ont un peu – beaucoup vieilli et d’autre part parce que je n’ai pas honte de ce que je suis et je suis prêt à me battre pour ce que je suis. Souviens-toi de la manif pitoyable anti-pacs, ça devrait te faire rigoler, cherche un anti-pacs à l’UMP aujourd’hui. La vie est faite de batailles et… de victoires !
Je ne suis pas l’un des 4 qui recueille tout, j’ai bien vu que tu souffrais, j’en suis triste. Je t’ai fait un coup assez agressif récemment, je ne l’ai pas fait contre toi, je l’ai fait pour moi. L’affection que je te porte n’a pas varié d’un iota. Je t’aime mon Cédric !

digression n°4 par Zéro Janvier
le 9 juillet 2012 à 18 h 51

Ca va être sale, oui. Très sale. La « vieille France » va se réveiller et ressortir ses banderoles de 1999. La droite va nous ressortir Christine Boutin et ses acolytes, et nous n’aurons pas Roselyne Bachelot cette fois pour compenser et sauver l’honneur des républicains de droite. On verra alors que ça n’a pas tant changé que cela depuis toutes ces années. Espérons que nos amis députés socialistes seront plus courageux qu’à l’époque …

Si je devais parier aujourd’hui, je mettrais quelques euros sur un scénario où notre cher gouvernement renoncera à l’adoption pour faire passer le mariage après plusieurs grosses manifestations des traditionalistes catholiques et des associations familiales, qui sont souvent les mêmes. J’espère me tromper, vraiment …

Zéro Janvier, éternel pessimiste.

PS : gros bisous :-)

digression n°5 par SpiceYM
le 10 juillet 2012 à 0 h 14

Déjà il faudrait arrêter d’interviewer la Boutin !!
C’est une vieille réac et c’est bien connu, alors qu’on arrête de lui donner la parole, y’aura déjà bien assez de cons pour penser comme en, on en a pas besoin d’autres !!!!

digression n°6 par Pédro Torres
le 10 juillet 2012 à 7 h 17

Je ne suis pas d’accord avec toi SpiceYM, le rôle d’un journaliste est aussi d’interviewer les « contre ». Sur ce sujet, la Boutin, on la connaît, on sait ce qu’elle pense, on ne l’écoute donc plus. C’est sans doute notre meilleure « contre ». De plus, ce n’est pas la plus agressive ni la plus charismatique.

digression n°7 par SpiceYM
le 10 juillet 2012 à 12 h 35

Oui mais bon, je suis sûr qu’en son fort intérieur bien pensant elle se dit qu’elle aime les homos justement en voulant nous éviter tous ces débats que nous ne méritons pas car pour nous éviter de souffrir autant qu’on reste à la place que la société nous a mises

alors qu’en fait c’est quand même elle l’un des + intolérantes !

donc ok j’en ai marre aussi de voir Marine partout et je sais que si on l’effaçait ça ne lui donnerait que + de valeur, mais des fois y’en a marre de tous ces gens qui n’ont aucune place dans notre paysage politique !

digression n°8 par Monsieur AWA
le 10 juillet 2012 à 12 h 55

Je pense qu’ils ont tous une place dans le paysage politique.
Ils représentent un courant de conviction qui fait parti de notre monde. Nous défendons nos valeurs, avec nos représentants, pourquoi pas eux ? Il est certain que je préférerais que ce mariage soit une formalité. J’adorerais qu’un simple petit article des fait-divers annonce le mariage et l’adoption. Mais tel n’est pas le cas.
On ne peut pas nier une partie de la société qui est encore encré dans des valeurs qui leur semble juste. On ne peux pas non plus supprimer Marine LePen, Christine Boutin ou d’autre, déjà car elles seraient remplacées, ensuite car ce serait contraire à toute liberté d’expression et d’idée.
Ne pensent-elles pas la même chose de nous ?

digression n°9 par Ma Fenetre
le 14 juillet 2012 à 19 h 27

si on parle du mariage homo ou du mariage gay, on a perdu… ça fait peur dans les chaumières…mettons le débat sur l’égalité des droits et les choses sont plus compréhensibles. Les grenouilles de bénitiers s’y opposeront, jouant l’amalgame avec le mariage religieux, les réacs souligneront la perte de valeurs…
Mais la valeur égalité est la plus importante et la plus juste.
La bise darling (et quand tu veux pour un apéro / diner défouloir et pétage de plomb; j’en ai sur la patate aussi).

digression n°10 par Cédric Darval de Bayen
le 15 juillet 2012 à 17 h 35

Je reste pessimiste sur le sujet, on verra. C’est bien une guerre qui se gagnera, mais je reste persuadé que nous manquons d’organisation.
MyWindow : oui, emploi du temps compliqué. Je te dis ça vite

Digresser en toute tranquillité ...