Pensées du soir

Il est 00:47, j’ai parcouru plein de vieux SMS, de vieux souvenirs, et même mon répertoire téléphonique. Je n’aurai pas dû. Bref, que personne n’en prenne ombrage, ce n’est ni forcément exhaustif, ni même exact. Ou pas.

Avant veille de vacances. Antépénultième jour de travail fini. Tout va bien, tout va bien se passer. Avoir tout organisé, un budget hôtel équivalent à 2 smics, le reste à l’avenant.
Un seul objectif : être d’attaque i.e. joyeux, reposé, en forme, aimant et d’égale humeur le 29 août. La solution : 4 jours à Paris, 7 jours au moyen orient, 3 jours à Paris, 4 jours à la campagne, 3 à la mer, 4 à Paris, une Amex prête à éclater, et presque tout de géré avant de partir.
Il y a 3 jours c’était l’anniversaire du décès de ma rétine de jeune homme. Cette salope m’aura brisé dans mon élan de jeune con.

Je m’essaie a un résumé de la vie du CDDB, en années, (donc pas forcément super exactes au niveau des dates) :
– 1982-2000 : conscience endormie, syndrome du tresmaldanssapeau
– 2000-2001 : turbulences gigantesques, amour gargantuesque
– 2001-2003 : rupture définitive du cordon, dans la douleur
– 2004-2007 : exode parisien, rapide ascension sociale/financière/self-estime
– 2008 : badaboum dans tes yeux. Condamné à mourir, aveugle ou handicapé, tu choises. Ça ne sera rien. Sauf mes angoisses et mes névroses qui en prendront un (gros) coup
– 2009/2010 : bof bof on se remet doucement
– 2011 : à nouveau rien ne m’arrête, fêtes inoubliables, rencontres essentielles, imbattable et heureux
– 2012 : année difficile, achat d’un appartement et remise en cause, ça remonte, je sais juste mieux qui/quoi ne méritait pas que je perde mon temps, je sais mettre de l’argent de côté, et j’arrête de m’emmerder avec ceux qui ne me méritent pas.

Bref, big expectations sur la rentrée 2012.

Je prends de nouvelles responsabilités avec une équipe élargie, donc bancale, qui attend en partie que je me plante et ne s’attend pas a la guerre nucléaire que je suis prêt à mettre en place pour réussir. Ça va chier Adrienne.

Et j’arrêterai de penser que les gens qui s’intéressent à moi ne le font forcément que pour ma personne.

6 digressions ↓

digression n°1 par Chinchinois
le 2 août 2012 à 8 h 25

Salut Cédric,

Je sais que le monde dans lequel nous vivons n’est pas le pays des Bisounours, mais ça m’ébranle toujours de constater cette vision hostile, guerrière, des autres sur la scène professionnelle. Ce n’est pas ma réalité, mais peut-être suis-je trop naïf…

Je te souhaite en tout cas d’excellentes vacances !!!

digression n°2 par Fab
le 2 août 2012 à 11 h 36

Bonnes wacances chouchou!

digression n°3 par Matoo
le 2 août 2012 à 18 h 00

Bonnes vacances et des bisous (surtout :D).

digression n°4 par BisB
le 2 août 2012 à 23 h 34

Ah bah non, on s’intéresse à toi, surtout parce que tu sais choisir un restaurant… Mazel tov! (préparation psychologique pour la fouille anale…)

digression n°5 par Cédric Darval de Bayen
le 4 août 2012 à 8 h 35

@ Chinchinois = [ton mail ne fonctionne pas btw] ce n’est pas une façon de le concevoir par essence de façon guerrière, c’est un fait. ça ne se passera pas bien, en raison des habitudes, des comportements, des problèmes de conception des choses qui ne sont pas les mêmes et qui ne sont pas en adéquation avec celles du management, après discussions et reflexions, bien sûr.
Donc oui, ce sera la guerre, parce qu’il le faut. Pas parce que c’est nécessairement comme cela.
@ Fab : merci ma Queen !
@ Matoo : surtout 😉
@ BisB : Shalom ma fille !

digression n°6 par Christ
le 9 août 2012 à 9 h 23

Ha, je kiff, je like : »je sais juste mieux qui/quoi ne méritait pas que je perde mon temps, je sais mettre de l’argent de côté, et j’arrête de m’emmerder avec ceux qui ne me méritent pas » et amen mon frère!
Bonne vacance peacefully

Digresser en toute tranquillité ...