Et j’ai ri !

bon oui, une fois, mais ça faisait un moment que ça m’était pas arrivé. L’effet du pique nique estival, des vacances réservées, je ne sais pas. En tout cas ça va un peu mieux.

Si on met de côté mes clients qui en ont marre que je leur dise que je suis en retard (ça devient chronique), de mon équipe qui a envie de me trucider à la perforeuse et de mon patron qui en a marre que je ne parle qu’en hurlant, ça va.

Seule inquiétude, je suis encore chargé comme une bourrique jusqu’au 15 juillet donc pas sûr de pouvoir profiter du mois pour me reposer tranquille et arriver en vacances reposé. Ça sent le gros craquage de début de vacances, ça va encore finir en beuverie a Tel Aviv cette histoire.

pas de digression ↓

Il n'y a pas encore de digression sur ce billet. Vous pouvez être le premier grâce au formulaire ci dessous.

Digresser en toute tranquillité ...