Sans se retourner ?

image
Je ne sais pas si je vais me retourner, mais je vais partir, c’est sûr. Arrivée prévue Rabbi Akiva street vers 3:30 heure de Paris.
Ce début 2015 aura été difficile, à tous les points de vue, sans exceptions. Je suis content que cette période soit derrière moi.
Repos, plage, repos, verres, repos, torses bronzés, repos, visites, repos, danser, repos, manger, manger, manger, se reposer. Une belle exégèse du programme, pour repartir vers une nouvelle année prometteuse de changements.
Il est urgent de s’y préparer.
Je détache ma montre, elle reste à Paris.
La dernière fois que j’ai quitté Paris pour Tel Aviv, Bernard Maris, Cabu et ma Grand-Mère étaient vivants. Je serai un peu plus près d’eux ces prochaines semaines. Faut-il croire en Dieu pour trouver la paix ? Je ne sais pas. La paix c’est l’amour, alors quand on peut en trouver, on le garde.
Ma sieste est presque finie, mes bagages sont bouclés, je vais en plus pouvoir dormir car j’ai été – à ma grande surprise – surclassé en business.
Je suis plein d’amour, vide d’énergie, agité d’émotions, je vais m’employer à rééquilibrer tout ça.
Pluie d’amour sur vous et ceux que vous aimez.

2 digressions ↓

digression n°1 par Eyck
le 1 août 2015 à 21 h 28

Tel Aviv ya chabibi tel aviv
tistakel kama lirdim misaviv
osim li hai hai
balayla vai vai
vesachten al Tel Aviv

digression n°2 par Cédric Darval de Bayen
le 2 août 2015 à 12 h 53

**Danse en tapant des mains**

Digresser en toute tranquillité ...