Imagine there’s no countries 

  

C’est un poil cliché, mais mon petit bonheur de la journée aura été de profiter d’un peu de vent pour bouquiner dehors en écoutant John Lennon, du Agatha Christie évidemment, la meilleure lecture des vacances. 

pas de digression ↓

Il n'y a pas encore de digression sur ce billet. Vous pouvez être le premier grâce au formulaire ci dessous.

Digresser en toute tranquillité ...